Aller au contenu
Le présent des Essentiels-SW

Le présent des Essentiels

« Imaginez un espace vide. Prenez un instant pour observer ce que le vide crée en vous. Est-ce un inconfort, une peur ou un espoir ? Peu importe. Accueillez ce qui se présente. C’est votre ressenti, et il est précieux. Ne le mettez pas sous le tapis, il ressortira un jour ou l’autre. »

Le petit rêve qui s’accrochait

Il était une fois un petit rêve. Installé au plus profond de mon être, il avait mis des années à grandir. Il s’agissait de trouver un but à ma vie. De dépasser le métro (pas arrivé jusque chez moi) — boulot (des années à essayer des choses et d’autres pour dénicher ce qui me plairait) — dodo (que je recommande sans hésiter, car mes voyages nocturnes me font découvrir des contrées que je n’imaginais même pas).

Démocratie Callysthie - Sandrine WALBEYSS

Démocratie Callysthie

Le processus était bien rodé. Tous les vingt ans, deux représentants de chaque cité-État étaient choisis par leurs concitoyens pour participer à cet évènement. Cette constitution serait la quatre-cent-quarante-quatrième depuis la fin de la guerre de Parosse. Si les discussions avaient été longues à la fin de la guerre avant d’arriver à un consensus, tous les callysthis avaient mesuré l’impact de ce nouveau fonctionnement. La garantie d’une constitution adaptée à l’évolution du monde, choisie par ses habitants. Ni par les citadins, les pêcheurs ou les commerçants, mais par l’ensemble des corporations et des sensibilités. Cela garantissait aussi la suppression au fur et à mesure des anciennes lois qui n’avaient plus de raison d’être. Pendant l’année qui allait s’écouler, chaque article de la constitution en vigueur serait reconsidéré, soupesé, décortiqué. Puis les nouvelles propositions verraient le jour, et commencerait alors la difficile synthèse jusqu’au texte final.

Galahn Hy - Sandrine WALBEYSS

Galahn Hy

Aujourd’hui, tout va trop vite. Les joies sont trop intenses, et les peines insupportables. Plus personne n’a le temps de rétablir les voies d’énergie.
Je ne suis pas seul et vous non plus. Chaque parcelle de cet univers concourt à l’équilibre de l’ensemble. Entendez le chant de l’herbe folle dans les prés, elle vous enseigne la voie de la nature. La voie de la résilience et de la patience. Celle qui sait que tout arrive à point nommé, ni trop tôt, ni trop tard, quoi que votre pensée cartésienne vous assène.

7 conseils pour entrer dans un monde imaginaire

7 conseils pour entrer dans un monde imaginaire

Lire un livre, c’est suivre le mouvement impulsé par l’auteur. C’est lui qui a figé la trame et qui vous accueille dans son histoire.
Lire un livre, c’est être acteur de votre lecture. Vous pouvez choisir de suivre, ou pas, le rythme de l’auteur. Si vous suffoquez, faites une pause, même si c’est le milieu du chapitre. Si vous l’avez trouvé trop court au contraire, tournez la page, la suite vous attend.
Utilisez la liberté du livre. Rien ne vous oblige à suivre pas à pas le rythme de l’auteur s’il ne vous convient pas tout à fait. Vous pouvez sauter un paragraphe, et vous arrêter quand vous le souhaitez. Soyez bienveillant avec vous-même. Comme dans un restaurant, vous pouvez choisir de ne pas prendre de dessert.
L’auteur a écrit le livre qui lui ressemble, mais vous n’êtes pas lui.
Faites-vous le cadeau de vous offrir la lecture qui vous ressemble.

S'ouvrir à l'inconnu - Sandrine Walbeyss

S’ouvrir à l’inconnu (3/3)

Si cette étape a été difficile, félicitez-vous. Et sachez que tout est toujours parfait. Chaque décision prise vous emmène à votre prochaine expérience. Vous vous trouvez exactement là où vous devez être en ce moment précis. Posez votre impatience et vos habitudes, vous les retrouverez, peut-être, à la fin de la lecture.