Le Fleuve Bleu

Le Fleuve Bleu - Sandrine WALBEYSS

Le Fleuve Bleu. Situé au cœur de la Karylie, il est le site naturel le plus visité de la planète Uhnythais. Long de 700 kilomètres et large de 50, il relie la Mer Intérieure à l’Océan Inconnu. D’autres fleuves sont plus longs ou plus larges, mais aucun n’est aussi mystérieux.

Les marins karyliens sont réputés dans toutes les mers du globe. On dit qu’ils parlent à l’eau, que leur sang est iodé et qu’ils descendent des sirènes. Ce qui est vrai, c’est que nulle part ailleurs, les marins ne sont aussi proches de la nature. La Karylie élève ses enfants au grand air. Ici, la magie courre les rues, et les élus, qui parlent aux animaux, représentent près de 50% de la population.

Alors un fleuve dont le courant change de sens ne pouvait résider qu’ici.

Mais le Reflux, c’est une curiosité. Une extravagance qui alimente les discussions depuis des centaines d’années. Une branche de l’université de Namara, la capitale Karylienne, est consacrée à l’étude du Fleuve. Les études et rapports divers couvrent des dizaines de mètres carrés de bibliothèques. Tous les angles ont été explorés, de la température de l’eau aux saisons, des vibrations du sous-sol des Monts Dorés à la migration des baleines.

Rien. Personne n’a jamais trouvé une explication qui tienne jusqu’au Reflux suivant.

Le Reflux, c’est un caprice du fleuve. Un demi-tour qui s’effectue en douceur, la plupart du temps. Nul ne sait plus quel est le sens originel du courant. Est-ce la Mer Intérieure qui vient se jeter dans l’Océan Inconnu, prête à découvrir le grand large, ou au contraire l’Océan qui vient se ressourcer à l’intérieur des terres ?

Le Reflux, c’est la liberté de l’eau qui choisit où elle va sans se soucier des habitudes ou de la régularité. Aucune récurrence n’est visible dans ces changements, ni sur le court terme, ni sur le long. Mais lorsque le fleuve s’est arrêté, la surprise a été totale.

Tous les équipages étaient à la manœuvre. Ils avaient senti le ralentissement du courant, et anticipé le nouveau sens du flux. Mais ce jour-là, le Fleuve Bleu a une fois de plus déjoué tous les pronostics.

De mémoire d’uhnytien, on n’avait jamais vu ça.

————————-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.