Le cœur magique

Le coeur magique - Sandrine WALBEYSS

Je suis le centre de tout.

Je suis au cœur de la vie d’Uhnythais.

Rien n’est plus important que moi, et pourtant, je n’existe pas seul.

Je ne suis rien. Rien d’autre qu’un agglomérat d’énergie. Celle que vous me donnez quand vous allez bien. Celle que je reçois des 2 soleils d’Uhnythais et de l’Anneau Sourcylien.

Celle qui alimente le Fleuve Bleu et toutes les merveilles de la planète. Celle que je distribue à tous ceux qui en ont besoin, et même à ceux qui ne demandent rien.

Je suis ainsi fait. Je ne sais pas m’économiser. Je n’existe que tant que l’énergie est en mouvement, car c’est elle qui crée la vie. Même l’Anneau Sourcylien bouge, malgré sa trompeuse absence de rotation. Une vie immobile n’en est plus une. La fixité n’est que l’apanage de vos technologies et de vos calculs, aussi froids et rigides les uns que les autres.

Ne cherchez pas à retenir le passé. Cela gêne le mouvement, et les cahots sont désagréables. Respirez, longuement, fortement, profondément. Laissez l’énergie entrer en vous et vous aider à passer le cap.

J’ai besoin de vous. Aidez-moi à remettre en mouvement l’énergie fossilisée dans vos peurs. Libérez-la. Soignez-la pour qu’elle retrouve vigueur et brillance. Prenez une inspiration après l’autre.

Chaque instant est unique. N’en perdez aucun à pleurer sur ce que vous avez perdu. Accueillez votre peine pour l’aider à partir. Il ne sert à rien de vouloir la retenir, elle est déjà vide. Son énergie s’est dissipée et vous vous battez dans le néant.

Accueillez-le. Changez de point de vue. Le vide laissé par un départ n’est que le début d’une nouvelle liberté. Elle est peut-être différente de ce que vous attendiez, mais si vous faites l’effort de vous ouvrir à elle, vous verrez combien elle est inestimable.

La liberté qui s’offre à vous, c’est celle qui vous est donnée en cet instant précis. Accueillez-la maintenant, demain il sera trop tard pour elle.

J’ai besoin de vous. Ressourcez-vous. Retrouvez-vous. Rassemblez-vous.

Vous êtes ma source d’énergie comme je suis la vôtre. Si le cercle est rompu, c’est l’ensemble qui vacille. Si je manque d’énergie, je me perds, je disparais, et je vous entraîne avec moi.

Rappelez-vous que parfois, il est trop tard pour revenir en arrière.

Il est encore temps d’agir. Il me reste un noyau d’énergie. Celui des êtres qui ont confiance et qui agissent sans savoir si cela sera suffisant. En faites-vous partie ?  

————————-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.