Le jour où j’ai rêvé que Dieu est une femme – 22

LE JOUR OU J'AI REVE QUE DIEU EST UNE FEMME

Un roman de Sandrine WALBEYSS

Chapitre 22 – CLUEDO

Je me nomme Martin. Je suis caissier dans un supermarché et j’ai vingt-huit ans.

J’aurais aimé être musicien. J’ai fait vingt ans de guitare, j’ai appris le solfège, les accords, les notes et les rythmes. J’ai joué du blues, du jazz, du rock… mais la vie ne m’a pas donné la chance de rencontrer les bonnes personnes ou d’être remarqué pour mon talent. Aujourd’hui, j’ai complètement cessé de jouer. Je ne sais pas si je m’y remettrai un jour. C’est encore douloureux d’y penser. La fin d’un rêve.

Au départ j’avais pris ce job de caissier à temps partiel pour avoir un revenu fixe minimum, le temps de me faire connaître et d’avoir d’autres entrées d’argent. J’ai commencé à douze heures par semaine, puis vingt, vingt-cinq et maintenant je suis là à temps complet.

Je ne devrais pas me plaindre, j’ai un travail, de quoi manger à ma faim tous les jours et une famille que j’aime. Mais quand on a rêvé de parcourir les scènes du monde en accompagnant Johnny Hallyday ou Bénabar, c’est dur. Je ne sais pas ce que je dirai à mes enfants plus tard. Pour l’instant ils ont deux et quatre ans, alors je profite encore de leur innocence. Mais comment les accompagner pour qu’ils réalisent leurs rêves quand je n’ai pas su réaliser les miens ?

C’est cela la difficulté principale. Perdre mes rêves c’est une chose. Apprendre la réalité, durement, n’a pas été facile. Mais comment donner à mes enfants quelque chose que je n’ai pas eu ?

Je veux leur apprendre la légèreté et l’espoir que j’ai perdus en route. J’ai besoin d’aide pour la retrouver.

Alors si Dieu m’entend, je veux bien un indice, pour savoir comment faire.

S’il Vous Plaît.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.