Le jour où j’ai rêvé que Dieu est une femme – 21

LE JOUR OU J'AI REVE QUE DIEU EST UNE FEMME

Un roman de Sandrine WALBEYSS

Chapitre 21 – TOUR D’OBSERVATION

Je suis Nadia, j’ai trente-sept ans et je suis psychologue scolaire.

Dieu a toujours fait partie de ma vie, mais je n’avais jamais pensé qu’Il puisse être une femme. Dans ma religion c’est d’ailleurs inenvisageable, mais finalement j’aime bien cette idée.

Les femmes sont souvent, mais pas toujours, plus intuitives que les hommes. Ceux-ci n’hésitent d’ailleurs pas à s’en moquer, tant ils se considèrent comme les tenants de la logique et de la raison, que nous, faibles femmes soumises à nos émotions et à nos hormones ne pouvons pas maintenir au niveau d’excellence requis…

Cependant, j’ai remarqué une évolution. Dans les élèves que je suis, mais aussi dans mes collègues. Ne leur dites pas que je les observe eux aussi, je ne suis pas sûre que ça leur plairait, c’est pourtant une richesse profonde que d’avoir un champ d’observation aussi varié qu’un établissement scolaire !

Ce qui compte dans mon métier, c’est de comprendre les mécanismes qui se déploient chez un élève. Détecter le problème et l’obstacle derrière le comportement. Trouver l’exercice qui libèrera la parole et lui permettra d’évacuer ses émotions pour reprendre la maîtrise de sa vie. Se réapproprier le scénario de la pièce qui se joue. Changer les dialogues et les acteurs si c’est nécessaire. S’adapter. Survivre.

Qui mieux qu’une femme peut accueillir les âmes, les accompagner, les soigner ? Il ne s’agit pas ici de supprimer l’idée de la souffrance, mais de la comprendre pour l’accepter et la laisser partir. La nier ne ferait que l’enfermer un peu plus, dans un non-dit pesant qui n’attend que de gangréner les cellules voisines.

Je connais des femmes dures, enfermées dans leurs croyances et leurs peurs et des hommes intuitifs, à l’écoute, bienveillants. L’important finalement, ce n’est pas d’être un homme ou une femme, mais de devenir l’être plein et merveilleux que nous sommes tous en graine.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.