Le dernier Bakou – 79

Le dernier Bakou – 79

Lorsqu’une partie débute, le plateau de jeu est vide. Rien qu’un espace libre, prêt à accueillir les rêves et les espoirs des joueurs. Un espace quantique, hors du temps, suspendu aux choix qui seront faits. Vous qui découvrez le jeu, prenez le temps d’apprivoiser cette étape. On ne s’installe pas à la va-vite en espérant que tout soit terminé rapidement et à notre avantage. Le Mirtapi ne fonctionne pas ainsi. Il vous apprend à profiter du temps qui passe. À analyser l’environnement. À pousser un peu plus loin vos dons d’observation. Faites une pause autour du plateau pour dompter le vide. Quels sentiments éveille-t-il en vous ? Êtes-vous à l’aise avec une liberté de création absolue ? Ou plutôt décontenancé par un intervalle sans cadre et sans lois ? Dans l’instant qui sépare le déploiement du plateau de la pose des premières cartes, rien d’autre n’existe que vous. L’envie de chaque joueur de passer un moment ensemble. De construire quelque chose avec les autres. De creuser un peu plus profond en soi-même.

Lorsque le premier joueur place sa carte étape, à l’endroit qu’il sélectionne, il entérine le début du jeu. Le temps retrouve son cours. Vous avez ouvert la première boîte et le jeu a pris son envol. Vous aurez beau enlever les cartes, vous ne regagnerez jamais l’espace infini qui se trouvait là l’instant d’avant. Avant le choix, avant l’action, avant les conséquences. Chaque instant employé a adopté une couleur différente. Celle d’un souvenir, d’une alliance, d’une émotion, d’une déception. Il n’est plus aussi léger. Le jeu du Mirtapi c’est cela. La découverte de l’utilité du temps. Celui qui passe. Celui qu’on cherche. Celui qu’on a perdu. Celui qu’on prend dans la gueule. Cessez de courir après le temps pour l’observer. Faites une pause pour comprendre son fonctionnement. Il ne sert à rien d’espérer le gagner, mais il n’est jamais égaré. Il est là. Juste à côté de vous. Arrêtez-vous si vous voulez avoir une chance de le rattraper, car il est votre ombre. Plus vous courrez et plus il s’éloigne. Plus vous allez vite et plus il est inatteignable.   Apprivoiser le temps est la première étape du Mirtapi. Savoir attendre. Construire sur le long terme. Laisser passer une opportunité immédiate pour éviter un problème ultérieur. Avoir confiance. Faire de sa vitalité une priorité en toutes circonstances.

——————–