Le dernier Bakou – 78

Le dernier Bakou – 78

Zissil passait une bonne journée. Il avait préparé pendant des mois ce nouveau forage au sein des montagnes Toulcy, à l’extrémité orientale des Contrées Sud. S’assurer d’avoir vidé la moindre poche de résistance, abattre les forêts de résineux, construire les premiers baraquements pour les ouvriers puis le percement. Un travail de titan mais que le premier chargement de minerai récompensait au-delà de ses projections les plus optimistes.

Le polymorphe s’étira. Lorsque les heures s’enchaînaient, il avait parfois du mal à maintenir un aspect humain irréprochable. Les êtres de magie qu’il expulsait le reconnaissaient sans hésitation, et il lisait dans leurs yeux l’effroi de voir l’un des leurs aux côtés de leurs oppresseurs. Il avait choisi son camp des années auparavant, et ne l’avait jamais regretté. Il ne supportait pas de faire partie des exclus et des perdants. Être l’un des rares transfuges avait beaucoup d’avantages et quelques inconvénients. Se cantonner à une apparence humaine en toutes circonstances lui évitait les questions et lui permettait d’avoir une longueur d’avance.

Depuis dix ans, il s’était spécialisé dans le défrichage de nouvelles zones d’exploitation. Minerai, bois rares, hydrocarbures, ressources naturelles, rien ne lui faisait peur. Il fournissait une prestation clé en main. L’acheteur prenait livraison du site comme on reçoit les clés d’une voiture neuve, un service de précision qui ne laissait rien au hasard. Sa nature magique l’avantageait pour comprendre comment fonctionnaient les opposants à une exploitation intensive des ressources et il avait un taux de réussite qui avoisinait la perfection. L’affaiblissement du cœur d’Uhnythais favorisait ses entreprises. Il estimait avoir encore quelques belles années avant que le travail ne devienne si facile que n’importe quel humain pourrait le faire.

Compte tenu du résultat de cette première journée d’extraction, il pourrait quitter l’emplacement dans une semaine, le temps de fignoler les derniers détails. C’était parfait. Une nouvelle affectation l’attendait. Un défi de taille, même pour lui. Le nettoyage du plateau de Singhit.

——————–